10 bonnes raisons de travailler pour une Fintech !

L'actu SlimPay, Tendances | 05.08.2016

Fintech or not fintech ? Vous êtes en recherche de nouvelles opportunités et vous vous posez des questions sur ce nouveau secteur en pleine ébullition ?

Voici 10 bonnes raisons pour vous convaincre de sauter le pas!

 1 – Disrupter les banques traditionnelles

L’écosystème des fintechs est jeune. Les premières startups du secteur ont à peine 10 ans. Il propose une des expériences professionnelles les plus formidables  à vivre : grandir avec l’entreprise, construire et faire évoluer une industrie riche et complexe, celle de la banque/finance.
Vous rencontrerez aussi des personnes charismatique et inspirantes: le visionnaire qui a senti avant tout le monde que les usages changeaient profondément, l’expérimenté qui utilise ses connaissance d’un secteur traditionnel pour mieux le faire évoluer

2 – Des jobs, des jobs et encore des jobs

Les fintech sont aussi un secteur en hyper-croissance et qui par conséquent recrute énormément! Quelque soit votre spécialité, vous êtes sûrs et certains de trouver votre bonheur que vous ayez un BTS, un master, une licence, ou que vous sortiez de la fac, d’une école d’ingénieurs, de commerce ou autre. Certaines proposent des salaires fortement attractifs pour attirer les talents susceptibles d’opter pour une grande entreprise établie et dans tous les cas les opportunités de promotion sont nombreuses et rapides

3 – La naissance d’une nouvelle industrie

Tandis que la révolution numérique a profondément bouleversé les entreprises de tous les secteurs mais aussi le quotidien de chacun (et continue de le faire), on assiste à présent à la constitution d’une industrie en tant que telle, composée des acteurs de l’Internet et du Ecommerce, dont le coeur de métier est directement lié à la digitalisation de l’économie et de nos sociétés. Travailler au sein d’une Fintech, c’est rester aux avant-postes de cette révolution.

4 – Faire partie d’un écosystème local dynamique et soudé

La révolution numérique n’a pas lieu uniquement dans la Silicon Valley. Barcelone, Londres, Tel-Aviv, Paris, Amsterdam, Berlin… de nombreuses grandes villes et/ou pays du monde soutiennent leurs start-ups et mettent en place les outils marketing indispensables à une meilleure visibilité internationale. La France par exemple, via l’initiative French Tech, démontre la richesse de son écosystème de startups, dynamique et aventureux, loin des clichés sur l’entrepreneuriat français, et ce dans tout le pays et pas seulement à Paris. Silicon Allee en Allemagne,Tel Aviv Startup City en Israel, StartupAmsterdam aux Pays-Bas… les exemples sont nombreux. Et cette émulation ne peut être que bénéfique pour les startups et l’ensemble des employés qui y travaillent.

5 – Une première étape avant de tenter l’aventure entrepreneuriale ?

Fintech = Startup et Startup = Entrepreneuriat

Par conséquent, tous les employés, en général peu nombreux au départ, sont concernés, et pas seulement le/les fondateur(s). Vous jouez un vrai rôle, significatif et n’êtes pas noyés au sein d’une organisation composée de centaines voire de milliers d’âmes. Signer le premier client, sortir la première version d’un produit, c’est le quotidien de nombreuses startups, ce qui vous donnera peut-être le virus de la création d’entreprise à vous aussi .. et quoi de mieux que de passer quelques années dans une startup avant de se lancer soi-même dans l’aventure.

6 – Une expérience qui a de la valeur sur un CV  

Expliquer à un recruteur que vous avez participé à une telle aventure est sans aucun doute un atout! Si votre dynamisme, autonomie, curiosité, sérénité face aux gros challenges, sont autant de caractéristiques éprouvées lors de votre passage au sein d’une Fintech, vous ne pouvez que capitaliser dessus pour vos expériences futures. Les grandes entreprises aux processus de recrutement très normées s’ouvrent d’ailleurs à ces nouveaux profils plus originaux.

7 – Un secteur transfrontière

La plupart des Fintech sont d’envergure internationale ou compte le devenir rapidement. Entendre parler Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Néerlandais autour de soi; quoi de mieux pour s’améliorer en langue étrangère ou se décider à en apprendre une nouvelle! D’autant qu’il n’est pas impossible d’avoir de temps en temps la possibilité de voyager un peu.

8 – Un cadre de travail à la fois studieux et chaleureux

Ne vous méprenez pas. Travailler dans une startup c’est avant tout travailler ! Souvent beaucoup, car vous pourrez rapidement être en charge de certaines responsabilités. Néanmoins, il existe, à des degrés variables, un point commun à toutes ces organisations : l’ambiance ! Être une entreprise jeune, composée de petites équipes jeunes elles aussi crée une atmosphère toute particulière et surtout solidaire. Ingénieurs, marketeurs, commerciaux : nous sommes tous dans le même bateau !

9 – Un nouveau rapport à la hiérarchie

Le boss, c’est le boss, bien entendu, c’est universel. Mais imaginez un boss et tout le top management de la société qui partagent le/les open spaces des équipes, de pouvoir les interpeller de façon naturelle, de vous croiser au déjeuner ou autour d’un apéro de fin de journée!
C’est une une autre vision de la hiérarchie et un top management beaucoup accessible que vous découvrirez au sein d’une startup et a fortiori d’une fintech. La convivialité et les rapports directs n’empêchent pas le respect du titre et de la fonction.

10 – Grandes villes, chouettes quartiers, équipements dernier cri

Etat d’esprit et image de marque oblige, ces entreprises mettent un point d’honneur à offrir la meilleur expérience employés possible : de beaux locaux, bien équipés, et bien situés au cœur des plus belles villes du monde. S’investir dans une startup demande beaucoup de temps et d’énergie alors autant que cela se fasse dans des conditions de travail quotidiennes soignées.

SlimPay aussi recrute ! Et la plupart des “bonnes raisons” citées ci-dessus sont applicables à notre organisation ! Alors, n’hésitez pas à parcourir notre page JOBS

This post is also available in: English

Retour aux articles