5 bonnes raisons de consommer par abonnement

Publié : 31 août 2017

Subscription consumption

Notre étude pan-européenne “Les Européens et l’économie de l’abonnement : Quels impacts sur les moyens de paiement?” démontre que l’économie de l’abonnement s’est bel et bien imposée dans le quotidien de nombreux consommateurs. Ces derniers, bien que peu conscients de l’ampleur de cette révolution sur leur comportement, se montrent ouverts à la consommation par abonnement dans des secteurs encore inédits !

Afin de comprendre les raisons du succès de cette tendance, revenons sur les grands avantages présentés par ce mode de consommation.

1. Un mode de consommation adapté aux nouvelles attentes et contraintes des consommateurs

Les consommateurs semblent s’éloigner de la nécessité de posséder des biens pour privilégier une consommation à l’usage, via la location de produits ou l’abonnement à des services. Par exemple pour les citadins, est-il vraiment plus pratique et avantageux de posséder une voiture ? Pourquoi ne pas en louer une ou faire appel occasionnellement à un service de chauffeur privé ? Nous sommes nombreux à souhaiter être en possession de smartphones derniers cris. Or ceux-ci coûtent chers (jusqu’à 900 euros) pour une durée de vie limitée. Alors pourquoi ne pas le louer directement à son opérateur et en changer tous les ans ? Nous sommes friands de contenus audio et vidéo que l’on consomme en masse et depuis plusieurs appareils électroniques. A quoi bon alors accumuler CDs et DVDs en tous genres alors que les services de streaming proposent un accès à des bibliothèques illimitées de contenus et renouvelées.

Autant d’exemples qui démontrent que la consommation à l’usage correspond à nos nouveaux styles de vie.

2. Des dépenses échelonnées

Revenons sur l’exemple du smartphone. Deux options sont aujourd’hui proposées aux consommateurs :

  • Louer son appareil pour quelques dizaines d’euros par mois avec un changement de matériel chaque année et un service client hyper performant
  • L’acheter au prix fort en une fois, avec une garantie sur une durée limitée, une assurance à payer et une obsolescence programmée obligeant à racheter un nouvel appareil… À nouveau au prix fort.

La première option permet de réguler les sorties d’argent et de les étaler sur le long terme !

3. Des formules selon ses besoins et ses moyens

Toujours dans l’idée de maîtriser ses dépenses, les marchands rivalisent d’originalité pour proposer des formules qui s’adaptent aux besoins du consommateur mais aussi à ses moyens financiers. Si mon budget mensuel en terme de divertissement ne peut dépasser un certain montant, je peux m’orienter vers une formule limitée et y ajouter des options supplémentaires plus tard, lorsque l’état de mes finances, me le permettra.

4. Un désabonnement possible à tout moment

Uber, Netflix, Spotify… Ces entreprises proposent de s’abonner à un service sans aucun engagement de la part du consommateur. Finis les contrats de 12, 18 voire 24 mois. La tendance est à la liberté totale de souscrire et de se désinscrire, soit une bonne raison de se laisser tenter de découvrir et de tester de nouveaux services sans crainte de regretter son choix.

5. Des marchands attentifs à la valeur ajoutée du service ou produit

Si l’absence d’engagement représente un avantage pour le consommateur, il s’agit d’un véritable challenge pour le marchand qui, afin d’éviter de perdre des clients doit sans cesse améliorer son produit ou service. Innovations technologiques et enquêtes de satisfaction sont donc de mise ! L’avantage de liberté initial du consommateur est alors doublé par l’assurance d’un service performant et en évolution continue. Quelle chaîne payante proposera les meilleurs programmes sportifs ? Quelle application de GPS proposera les cartes les plus actualisées et précises ? Le consommateur se pose ces questions avant tout achat. Libre au marchand de faire en sorte que la réponse soit sans équivoque et en faveur de son offre !

This post is also available in: English Deutsch