Qu’est-ce que l’Open Banking et quel sera son impact sur les paiements de demain ?

Publié : 30 mai 2022

Qu’est-ce que l’Open Banking et quel sera son impact sur les paiements de demain ?

Introduction à l’Open Banking 

Au cours de ces derniers mois, vous aurez sans doute entendu parler de l’Open Banking. Bien que ce concept ne soit pas entièrement nouveau, il désigne un service financier qui tend à se démocratiser en dehors des cercles financiers. 

L’Open Banking est un mécanisme très réglementé grâce auquel les consommateurs peuvent partager un accès sécurisé à leurs informations bancaires, afin que les banques et les institutions financières (prêteurs, prestataires de services de paiement, etc.) puissent leur proposer des services personnalisés. Parmi ces services, citons la gestion du budget, l’agrégation de comptes, le remplissage de formulaires, les paiements instantanés et bien plus encore. 

Avec l’Open Banking, les banques et les institutions financières se communiquent leurs données financières au moyen d’interfaces de programmation d’applications (API). On pourrait comparer une API à un tunnel sécurisé à travers lequel des acteurs agréés partagent des informations. 

Ce qu’il faut retenir, c’est que le consommateur doit donner explicitement son consentement pour que ses informations soient partagées. De leur côté, les consommateurs peuvent mieux maîtriser leurs données et ont davantage de choix sur un marché des services financiers aussi compétitif qu’innovant. 

Plus de concurrence… et plus d’innovation 

L’objectif principal de l’Open Banking est de donner aux consommateurs plus de pouvoir et de choix quant à la manière dont ils gèrent leurs finances, et de donner aux banques et aux institutions financières la possibilité de proposer des services plus personnalisés, en se basant sur les données des consommateurs. 

Alors que les banques ont exercé une domination et une influence considérables sur le monde financier depuis des décennies, l’Open Banking permet de stimuler la concurrence en permettant aux startups, aux fintechs et aux petites institutions financières d’inventer des utilisations innovantes de ces données, et devenir ainsi plus compétitives. 

Terminologie

« Open Banking » est un terme générique, chaque marché disposant de sa propre terminologie. Par exemple :

  • ÉTATS-UNIS : Open Banking (il s’agit d’une appellation informelle, car il n’existe pas d’organisme de réglementation supervisant officiellement l’Open Banking aux États-Unis)

L’Open Banking en bref

  • L’Open Banking donne aux banques et aux institutions financières l’accès aux données des consommateurs, mais seulement si ces derniers y ont consenti ;
  • L’Open Banking est réglementé au niveau européen, par la Directive des services de Paiement 2 ;
  • L’objectif principal de l’Open Banking est de permettre aux consommateurs de mieux contrôler leurs finances et aux banques et institutions financières d’offrir des services financiers plus personnalisés.

Les services d’Open Banking

Lorsque il est question d’Open Banking, deux services sont généralement évoqués : 

Les services d’information sur les comptes (Account Information Service, AIS)

Ce service permet de partager des informations sur les comptes, comme l’historique des transactions ou le solde actuel. Toute entité souhaitant utiliser des AIS doit être agréée. On appelle un tiers agréé un prestataire de services d’information sur les comptes (Account Information Service Provider, AISP). Le processus d’admission, long et exigeant, garantit que seules les entreprises hautement qualifiées et soucieuses de la sécurité peuvent bénéficier de ce statut. SlimPay est un AISP. Ce statut a été délivré par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), l’autorité de tutelle du secteur bancaire et des assurances en France.

  • Comment ça marche ? 

Les AIS permettent aux consommateurs d’avoir une vision consolidée de leurs finances. C’est ce qu’on appelle aussi l’agrégation de comptes. En adhérant à ce service, les consommateurs peuvent regrouper toutes leurs données financières en un seul endroit. 

Les AISP peuvent également s’en servir pour consulter simplement certaines informations, pour vérifier par exemple si un client a suffisamment d’argent sur son compte pour effectuer un achat important. Parmi les nombreux cas d’utilisation possibles de l’AIS, citons la gestion du budget, la vérification du compte, la gestion des risques, et les prêts. 

Les services d’initiation de paiement (Payment Initiation Service, PIS)

Ce service est particulièrement important pour les commerçants, car il permet à un tiers agréé d’initier un paiement au nom du consommateur. Ce tiers est appelé un prestataire de services d’initiation de paiement (Payment Initiation Service Provider, PISP). Comme pour les AIS, toute entité souhaitant initier des paiements doit disposer de l’autorisation réglementaire. SlimPay, par exemple, est un PISP

Les PISP sont agréés pour initier un paiement directement depuis le compte bancaire d’un consommateur, alors que les commerçants ne le sont pas. En s’associant à un PISP, les commerçants peuvent ainsi proposer ces nouveaux paiements Open Banking à leurs clients. Pour les commerçants comme pour les consommateurs, l’initiation de paiement présente de nombreux avantages que nous exposons ci-dessous.

  • Comment ça marche ? 

Lorsqu’un paiement est initié, le PISP peut accéder immédiatement et à court terme au compte du consommateur. En pratique, une fenêtre s’ouvre, semblable à celle d’un virement bancaire que vous pourriez effectuer pour transférer de l’argent à un contact.  En réalité, la technologie utilisée pour le PIS est différente, mais comme pour un virement, un paiement effectué par un PIS est un paiement de compte à compte, où un montant quitte le compte du consommateur pour arriver sur celui du commerçant en quelques secondes. 

Fenêtre de paiement utilisant l’initiation de paiement (SlimCollect)

Aucune information sensible n’est partagée lorsqu’un consommateur effectue ce type de paiement. Le consommateur se contente de confirmer le paiement par le biais de son application bancaire avec son code secret ou avec des informations biométriques (reconnaissance faciale, empreinte digitale).  Ses données ne quittent pas son application bancaire et ne sont jamais partagées avec le commerçant. 

Cas d’utilisation SlimCollect

En tant qu’AISP et PISP, SlimPay peut conjuguer les deux services pour créer des cas d’utilisation innovants.  Notre solution Open Banking SlimCollect utilise d’abord l’AIS pour collecter l’IBAN du client, puis le PIS pour effectuer un premier paiement et enregistrer le client à un calendrier de prélèvements récurrents.

Les avantages des paiements Open Banking 

Pour les paiements, l’Open Banking présente de nombreux avantages tant pour les commerçants que pour les consommateurs. 

Consommateurs

  • Expérience utilisateur

Aujourd’hui, les consommateurs s’attendent à une expérience de paiement fluide, avec un minimum d’étapes, et un affichage convivial adapté aux téléphones mobiles. Bien que les paiements Open Banking fonctionnent aussi bien sur un ordinateur de bureau que sur un téléphone mobile, ils sont optimisés pour une utilisation mobile, offrant ainsi une expérience vraiment simple et fluide. C’est d’autant plus important que les paiements mobiles sont en pleine croissance, avec une hausse de 30 % depuis 2019.

Il n’est pas nécessaire de saisir son numéro de carte bancaire ou de compte, comme dans une transaction normale. L’IBAN des clients est automatiquement collecté lors du premier paiement. Il leur suffit de confirmer le paiement à l’aide de leur code secret ou de leurs données biométriques (reconnaissance faciale, empreinte digitale), avant d’être redirigés vers le site du commerçant. 

  • Sécurité

Dans les groupes de discussion organisés par SlimPay en 2022, 60 % des participants ont déclaré être soucieux de leur sécurité lorsqu’ils effectuent des paiements en ligne. Une étude menée par Pymnts en 2021 a aussi indiqué que 55 % des consommateurs interrogés ne sauvegardaient pas leurs données de paiement auprès des commerçants pour des raisons de sécurité. 

Les paiements Open Banking sont hautement sécurisés, car il n’y a pas d’intermédiaire — les paiements sont envoyés directement de compte à compte. Le consommateur confirme le paiement depuis son application bancaire, plutôt que sur un site marchand qu’il ne connaît pas. (Même lorsque les paiements sont effectués sur un ordinateur de bureau, la vérification du paiement passe souvent par une application bancaire mobile). Enfin, les coordonnées bancaires ne sont pas stockées sur les sites marchands : elles sont conservées en sécurité par la banque du consommateur et ne sont pas communiquées au commerçant. 

  • Gestion du budget

Avec les paiements instantanés, il n’est plus nécessaire d’attendre que les prélèvements passent ni de gérer son budget en permanence. Les paiements sont instantanés et réglés en quelques secondes. 

Commerçants

  • Conversion client

Pour les entreprises, la conversion est essentielle à toute expérience de checkout. De nombreux consommateurs abandonnent prématurément un processus de paiement — le fameux problème de l’abandon de panier— car il peut s’avérer fastidieux ou chronophage. 

Comme les paiements Open Banking (initiation de paiement) sont rapides et passent par l’application bancaire du consommateur qui lui est familière, les taux de conversion augmentent. Le consommateur doit simplement confirmer le paiement avec son code secret ou ses données biométriques (reconnaissance faciale, empreinte digitale) ; il n’a pas besoin de saisir son numéro de compte ou de carte bancaire. 

  • Fraude

Les paiements Open Banking sont hautement sécurisés, puisque chaque paiement utilise l’authentification forte du client (Strong Customer Authentication, SCA). En passant par l’application bancaire du consommateur, le risque de fraude est beaucoup plus faible, car l’environnement reste fortement sécurisé. Dans le cas d’utilisation SlimCollect, l’IBAN est automatiquement collecté avec le premier paiement via une API, ce qui enlève toute possibilité pour un fraudeur de saisir un IBAN incorrect ou faux. Non seulement cela améliore l’expérience utilisateur, mais les commerçants peuvent s’assurer de leur côté que l’IBAN est bien correct, ce qui réduit considérablement les risques de fraude. 

  • Chargebacks / retours

Les paiements Open Banking sont irréversibles, car ils sont effectués via l’application bancaire du client qui utilise une authentification forte. Non seulement les chargebacks réduisent les profits, mais ils demandent aussi plus de ressources en interne pour les gérer. Les paiements Open Banking éliminent ce problème et permettent aux commerçants de concentrer davantage leurs efforts sur l’expérience client et l’offre de produits. 

Visionnez la solution de paiement Open Banking de SlimPay dans la pratique :

This post is also available in: English Español Italiano

Tags :

AIS initiation de paiement open banking pis SlimCollect