Convertir les transactions en échec pour augmenter la lifetime value client

Fonctionnalités, Ressources | 16.06.2016

5KPIs subscription business

Les échecs de transaction font partie de la vie commerciale

Les échecs de transaction (aussi appelées R-transactions) ne peuvent être évitées à 100%. Bien que très rares, elles ont une incidence sur le chiffre d’affaires des commerçants, notamment dans le cadre d’un business modèle basé sur l’abonnement par paiement récurrent.

Un prélèvement bancaire qui aurait échoué n’est pas nécessairement dû à la mauvaise foi du client ou à une mauvaise pratique du commerçant. La plupart de ses échecs peuvent être retraités de manière simple et automatisée grâce à des outils tels que le Automatic retry ou le pré-recouvrement automatisé de SlimPay. Le taux de transactions réussies du commerçant est donc préservé tandis que la perte de clients est évitée.

Le paiement étant une étape essentielle du parcours client, il est important pour les commerçants de pouvoir résoudre d’éventuels problèmes de paiement de manière efficace et en évitant les processus fastidieux pour le marchand ou le client.

Améliorer le taux de résolution des échecs de transaction pour la location d’équipements en ligne

Afin de pouvoir mesurer une diminution du nombre de transactions en échec grâce au Automatic Retry de SlimPay, nous avons mené une analyse approfondie des données de transactions d’un client de SlimPay.

Cette entreprise propose la location d’équipements en ligne ; son business model repose notamment sur le paiement récurrent et le pilotage du risque avec un panier moyen en ligne de 500€.

Comment ça marche ?

  1. Alerte SMS ou E-mail
    SlimPay envoie un SMS ou e-mail de rappel pour informer le client d’une nouvelle tentative de prélèvement à venir.
  2. Nouvelle tentative de prélèvement
    SlimPay est en mesure d’effectuer plusieurs nouvelles tentatives de prélèvement suite à une transaction en échec. Le marchand peut ensuite décider s’il souhaite informer son client de chacune de ses tentatives.
  3. Résolution par d’autres moyens de paiement
    Si les tentatives de paiement par prélèvement continuent d’échouer, SlimPay propose au commerçant d’effectuer un recouvrement par carte bancaire. Les transactions des prochaines mensualités qui suivront seront en revanche toujours bien effectuées par prélèvement.

Résultats et conclusion

Les données présentées indiquent que sur une période de 12 mois, près de 10% des transactions ont été rejetées. 6,5% d’entre elles sont éligibles à une tentative de résolution par prélèvement. La première tentative connaît un taux de résolution de 20% augmentant le taux de conversion total de 2 points. 3% des prélèvements en échec restant sont éligibles à une seconde tentative de résolution du paiement par carte bancaire. Le taux de succès de cette étape est de 50%, faisant à nouveau augmenter le total de transactions réussies de 1,5 points. Le Smart-Retry a donc permis d’augmenter le taux total de réussite des transactions de 5,5%, soient une diminution des transactions en échec de 35%

Le Automatic-Retry de SlimPay permet donc aux marchands de résoudre facilement le nombre de transactions en échec à travers un processus de résolution automatisé, et d’augmenter ainsi le chiffre d’affaire ainsi que la lifetime value client.

Pour plus d’information sur cette fonctionnalité et les bénéfices à en tirer pour votre business modèle basé sur l’abonnement, n’hésitez pas à nous contacter !

This post is also available in: English

Retour aux articles